Sport : la préfecture de police de Paris interdit une manifestation des « hijabeuses »

CCIE
par 9 février 2022

La préfecture de police de Paris a annoncé, ce mardi 8 février, interdire la manifestation des « Hijabeuses » prévue ce mercredi. Ce collectif milite pour lever l’amendement qui entend interdire le port du foulard lors des compétitions sportives organisées par les fédérations et les associations affiliées.

Le collectif avait appelé au rassemblement sur l’esplanade des Invalides où « matchs de foot avec les hijabeuses, les allié.e.s et les élu.e.s » étaient au programme. Mais, l’arrêté de la préfecture de police soutient que « la manifestation projetée est de nature à troubler l’ordre public ».

L’argumentaire de cette interdiction est par ailleurs vide de sens, évoquant « l’islam politique, qui prône le port du voile », « l’égalité entre les femmes et les hommes », la situation des femmes dans certains pays comme « l’Iran et l’Afghanistan », le « patriarcat religieux » ou encore le reportage de Zone Interdite, diffusé le 23 janvier dernier sur « l’islam radical ».

Le collectif a réagi à cette interdiction en dénonçant une décision « arbitraire, injuste et disproportionnée ».

Les arguments avancés par le préfet sont scandaleux et ne reposent sur rien d’autre que des préjugés racistes et une confusion politique délibérément entretenue.

Les Hijabeuses – Twitter

Elles annoncent également avoir saisi le tribunal pour contester l’arrêté préfectoral, qui le suspend finalement.

La manifestation des hijabeuses fait suite à l’amendement dans le cadre du projet de loi sur la démocratisation du sport. Députés et sénateurs s’opposent encore sur la question. Le texte doit être rediscuté ce mercredi à l’Assemblée nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.