L’assemblée générale de l’ONU désigne le 15 mars journée internationale de lutte contre l’islamophobie

par 16 mars 2022

Ce mardi, l’Assemblée générale de l’ONU a adopté une résolution à l’initiative du Pakistan pour faire du 15 mars la Journée internationale de lutte contre l’islamophobie.

Cette journée qui a pour but de favoriser le dialogue et la promotion d’une culture de tolérance et de paix fondée sur le respect des droits humains et de la diversité des religions et des convictions sera intégrée au calendrier des journées mondiales de l’ONU.

De plus en plus visible dans les médias, l’islamophobie est depuis plusieurs décennies amplifiée par des discours politiques de tous bords qui l’exploitent à des fins électorales, n’en faisant plus uniquement le marqueur de l’extrême-droite mais bel et bien une attitude transversale qui prend des proportions “épidémiques” selon la représentation pakistanaise.

Malgré le consensus et saluée par de nombreux pays, la résolution a fait réagir les représentants des délégations françaises et européennes qui ont critiqué l’utilisation du terme “Islamophobie” et arguant que la désignation d’une journée dédiée segmente la lutte contre l’intolérance religieuse.

Ce positionnement, la France en tête de file, aux côtés des Etats-Unis et d’autres pays européens le portaient déjà en 2020 lorsqu’ils avaient voté contre la résolution appelant à une action concrète pour l’élimination du racisme, de la discrimination raciale, de la xénophobie et de l’intolérance, et se trouve aux antipodes du discours moralisateur de ces pays européens en matière de lutte contre les discriminations.

Pour rappel, l’islamophobie est une violation des droits humains et des libertés de religion et de conviction des musulmans.
Dénoncée depuis plusieurs décennies par toutes les institutions sérieuses de terrain à travers le monde , cette forme de racisme se définit comme l’ensemble des actes de discrimination ou de violence contre des institutions ou des individus en raison de leur appartenance, réelle ou supposée, à l’islam. 

Ainsi, l’instauration d’une journée internationale de lutte contre l’islamophobie par l’ONU ouvrira-t-elle peut-être la voie à plus d’espoir en matière d’égalité de droits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.